Écrire Deux militants kurdes ont été libérés, un troisième est toujours en détention

Le 10 juillet, Mohsen Taher, un militant kurde syrien de l’opposition, a été transféré vers un hôpital, car son état de santé s’est détérioré. Amin Hussam et Bashar Amin, également des militants kurdes syriens de l’opposition, ont été libérés. Les trois hommes avaient été arrêtés par les forces de l’Asayesh en mai et avaient été emprisonnés à la prison d’Allaya, dans le nord-est de la Syrie.

Mohsen Taher, un militant kurde syrien de l’opposition de 49 ans en détention, a été transféré à l’hôpital de Farman le 10 juillet, car son état de santé s’est détérioré. Il est membre du Conseil national kurde de Syrie. Amin Hussam (58 ans) et Bashar Amin (70 ans), deux autres militants kurdes syriens de l’opposition et également membres du Conseil national kurde de Syrie, ont été libérés le 10 juillet.

Mohsen Taher et Amin Hussam avaient été arrêtés par les forces de l’Asayesh, les forces de police de l’administration autonome dirigée par le Parti de l’union démocratique, le 9 mai. Bashar Amin avait été arrêté par les forces de l’Asayesh le 21 mai. Ils ont tous été placés en détention à la prison d’Allaya, à El Qamishli (nord-est de la Syrie), sans inculpation et sans accès à des avocats.

Mohsen Taher a été transféré à l’hôpital de Farman le 10 juillet pour des examens médicaux, avant d’être renvoyé à la prison d’Allaya vers 17 heures. D’après un de ses proches, la famille de Mohsen Taher a pu le contacter le 11 juillet, et il a confirmé qu’il était de retour à la prison d’Allaya et que son état de santé était stable. Avant d’être transféré à l’hôpital, Mohsen Taher avait confirmé à sa famille qu’il n’avait toujours pas été officiellement inculpé et qu’il ne pouvait pas contacter un avocat.

« Nous sommes inquiets quant à l’état de santé de Mohsen. Nous avons entendu qu’il avait perdu beaucoup de poids », a déclaré son proche à Amnesty International.
Amin Hussam a été libéré de détention le 10 juillet à 19 heures. Il souffre de migraines chroniques et d’une maladie neurodégénérative touchant sa jambe droite, et a besoin d’un traitement permanent. Son état de santé est stable.

Bashar Amin a été libéré le 10 juillet à 21 h 15, afin qu’il reçoive un traitement médical, car il souffre d’une pathologie cardiaque chronique et a besoin d’un traitement médical et d’une alimentation appropriés. Bashar Amin reçoit actuellement un traitement adapté.

Les trois hommes étaient détenus dans de mauvaises conditions à la prison d’Allaya et ont perdu beaucoup de poids en raison du manque de nourriture. Leurs proches ont déclaré que les trois hommes avaient du mal à supporter les températures élevées à l’intérieur de leur cellule, en raison de l’absence de système de ventilation adapté.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.