Écrire Deux militants ont été tués sur fond d’escalade de la violence

Le 17 janvier, des inconnus armés ont agressé des manifestants à Amatán, dans l’État du Chiapas (sud du Mexique). Noé Jiménez Pablo et José Santiago Gómez Álvarez, deux militants en faveur des droits économiques, sociaux et culturels, et membres du Mouvement indépendant régional des paysans (MOCRI), ont été emmenés et privés de liberté par ces hommes armés. Le lendemain, leurs corps meurtris et sans vie ont été retrouvés dans une benne à ordures non loin. Le gouvernement a réagi en prenant des mesures telles que le déploiement de quelques représentants des forces de l’ordre, mais des membres de la population locale craignent de nouvelles agressions et redoutent que ces mesures ne suffisent pas à les protéger.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

3 ans de drame, 3 ans de souffrance : « bon » anniversaire !

Cela fait trois ans qu’un accord conclu entre l’UE et la Turquie entache les droits humains. Des milliers de personnes se retrouvent coincées et souffrent. Signez la pétition !