Écrire Deux personnes condamnées à la suite de manifestations liées à un accident de ferry.

Le 22 janvier, deux défenseurs des droits humains sud-coréens ont été condamnés à des peines d’emprisonnement avec sursis pour leur rôle dans des manifestations organisées en vue de réclamer justice pour les victimes de l’accident du ferry Sewol et leurs familles. Le 22 janvier, les éminents défenseurs des droits humains Park Rae-goon et Kim Hye-jin ont été condamnés respectivement à des peines de trois ans et deux ans d’emprisonnement avec sursis (assorties de délais de révocation de quatre et trois ans) par le tribunal du district central de Séoul. Cela signifie qu’ils devront purger ces peines s’ils sont déclarés coupables d’une quelconque autre infraction pendant la période indiquée. Condamnés pour plusieurs chefs, notamment l’« organisation de rassemblements illégaux » et l’« obstruction générale à la circulation », ils envisagent d’interjeter appel. Park Rae-goon et Kim Hye-jin ont été arrêtés le 14 juillet 2015 pour avoir organisé des manifestations et y avoir participé en avril et mai dernier afin de réclamer justice pour les victimes de l’accident du ferry Sewol et leurs familles. Kim Hye-jin a été relâchée le 16 juillet tandis que Park Rae-goon est resté en détention jusqu’à sa libération sous caution le 2 novembre. Depuis l’accident du Sewol, qui a fait 304 morts (dont bon nombre d’étudiants) le 16 avril 2014, les proches de victimes, des groupes de la société civile et des militants ont organisé des rassemblements et des manifestations pour demander qu’une enquête indépendante soit menée en toute (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.