Écrire Deux ressortissants sud-soudanais risquent d’être expulsés

Dong Samuel Luak, un éminent avocat et défenseur des droits humains sud-soudanais, a disparu dans la nuit du 23 janvier. Aggrey Idri, un membre du Mouvement populaire de libération du Soudan-Opposition (MPLS-O), est porté disparu depuis le 24 janvier. Selon des sources crédibles, ils sont détenus par la police kenyane et risquent d’être expulsés à tout moment.
Dong Samuel Luak a été vu pour la dernière fois le 23 janvier vers 21 heures dans le centre de Nairobi, alors qu’il s’apprêtait à prendre un bus pour rentrer chez lui. Il n’est jamais arrivé à son domicile et demeure injoignable par téléphone depuis lors. Aggrey Idri, président du Comité des affaires humanitaires du MPLS-O, a été vu pour la dernière fois le 24 janvier vers 8 heures du matin dans le quartier de Kilimani, à Nairobi. Les deux hommes concernés critiquent ouvertement les autorités sud-soudanaises et sont actifs sur Facebook. Selon des sources crédibles, ils sont détenus par la police kenyane et risquent d’être expulsés à tout moment.
Dong Samuel Luak est un réfugié enregistré auprès de la Commission des droits de l’homme [Nations unies] et son expulsion constituerait une violation du principe de non-refoulement inscrit dans la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés. Aggrey Idri réside au Kenya avec un visa de tourisme depuis que le conflit au Soudan du Sud a éclaté, à la mi-décembre 2013.
S’ils sont expulsés vers leur pays d’origine, ces deux hommes risquent fort d’être victimes de détention arbitraire, de torture et d’autres formes de mauvais traitements.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Libérez Ahed Tamimi

Libérez Ahed Tamimi ! Cette jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens. Signez la pétition