Écrire Deuxième exécution de l’année dans l’Ohio

Gary Otte a été exécuté dans l’État de l’Ohio le 13 septembre au matin. Âgé de 20 ans lors de sa condamnation à la peine capitale en 1992, il est mort à 45 ans.

Robert Wasikowski, 61 ans, et Sharon Kostura, 45 ans, ont été abattus dans leurs appartements à Parma (Ohio), respectivement les 12 et 13 février 1992. Gary Otte a été arrêté le 13 février et, le lendemain, a avoué être l’auteur des deux homicides. Il a renoncé à son droit de comparaître devant un jury populaire et, en septembre 1992, a été jugé et déclaré coupable par un collège de trois juges. Lors de la phase de détermination de la peine en octobre 1992, après avoir examiné des éléments invoqués à titre de circonstances atténuantes – l’enfance difficile de l’accusé, sa dépression et sa dépendance à la drogue et à l’alcool dès son plus jeune âge –, les juges l’ont condamné à mort.

En février 2017, l’autorité de l’Ohio chargée des libérations conditionnelles pour les adultes s’est prononcée contre une mesure de clémence, et le 1er septembre, le gouverneur John Kasich a annoncé qu’il acceptait cette recommandation. La Cour suprême des États-Unis a refusé de surseoir à l’exécution le 12 septembre.

Le 13 septembre, environ deux heures avant le moment prévu pour son exécution, la cour suprême de l’Ohio a rejeté un ultime recours formé par les avocats de Gary Otte, dans lequel ceux-ci soulignaient son jeune âge au moment des meurtres et citaient une décision rendue par un juge du Kentucky en août 2017 indiquant que des recherches scientifiques récemment menées sur le développement du cerveau des adolescents l’avaient amené à conclure que l’exécution de personnes pour des crimes commis avant l’âge de 21 ans était contraire à la Constitution.

L’exécution a eu lieu 13 septembre au matin. Le décès de Gary Otte a été prononcé à 10 h 54.

Dix-huit exécutions ont déjà eu lieu cette année aux États-Unis, ce qui porte à 1 460 le nombre de personnes auxquelles les autorités de ce pays ont ôté la vie depuis 1976, quand la Cour suprême fédérale a approuvé une nouvelle législation relative à la peine capitale. Depuis la reprise des exécutions judiciaires dans l’Ohio en 1999, les autorités de cet État ont ôté la vie à 55 personnes, dont deux cette année. Un quart de ces exécutions – 14 – ont eu lieu après l’entrée en fonctions du gouverneur Kasich, en janvier 2011. Le nombre de mandats étant limité, il ne peut se présenter pour un troisième mandat et doit quitter ses fonctions le 14 janvier 2019. À l’heure actuelle, les hommes dont l’exécution est prévue dans l’Ohio avant cette date sont au nombre de cinq. Vingt autres exécutions sont actuellement prévues dans l’Ohio après cette date (six en 2019, six en 2020, six en 2021 et deux au cours des quatre premiers mois de l’année 2022).

J'agis

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes.
Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.


Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.