Écrire Disparition forcée au sein de la communauté Mapuche

Les forces de sécurité nationales ont violemment réprimé la communauté mapuche de Pu Lof en Resistencia, dans la province de Chubut, en Argentine, et un homme de 28 ans a été soumis à une disparition forcée.

Dans la matinée du 1er août 2017, une centaine de membres de la Gendarmerie nationale argentine (GNA, force militaire gouvernementale) sont entrés de façon irrégulière et violente sur le territoire de la communauté mapuche de Pu Lof en Resistencia, dans le département de Cushamen (province de Chubut), en Argentine.

Selon cette communauté, la GNA a tiré avec des balles en plomb et en caoutchouc, et mis le feu à de nombreux biens de ces familles. De plus, Santiago Maldonado, militant âgé de 28 ans qui était arrivé la veille afin d’aider la communauté pour l’action en justice visant à récupérer des terres tribales, a disparu depuis le début de l’opération des forces de sécurité. Il a été vu pour la dernière fois le 1er août, alors qu’il s’enfuyait pour échapper à l’attaque menée par la GNA.

Selon les récits de témoins, une trentaine de membres en uniforme de la GNA sont entrés dans la communauté et ont commencé à tirer, et les personnes présentes ont couru vers le fleuve tout proche pour se mettre en sécurité. Certaines d’entre elles ont réussi à le traverser et à échapper à cette attaque. Des témoins disent avoir vu Santiago Maldonado courir pour échapper aux balles, avant de traverser le fleuve. Les personnes qui avaient réussi à gagner l’autre rive l’ont vu s’accroupir pour se cacher et ont entendu deux gendarmes crier « On en a un » et « On t’arrête ». Une autre personne dit avoir vu un groupe de gendarmes en train de frapper un jeune homme ligoté. Un autre témoin encore dit avoir vu entre six et huit soldats se mettre en rang pour bloquer la vue alors que quelque chose était chargé à l’arrière d’un fourgon de la GNA. Aucun des témoins n’a pu identifier précisément la personne chargée dans le fourgon, mais la communauté a signalé qu’une autre personne également présente ce jour-là a elle aussi disparu.

La communauté a à plusieurs reprises tenté de savoir où se trouve Santiago Maldonado, et plusieurs requêtes en habeas corpus ont été déposées auprès du juge fédéral d’Esquel, Guido Otranto, demandant à l’État de prendre sans délai toutes les mesures nécessaires pour retrouver Santiago Maldonado, mais les autorités n’ont livré aucune information quant au lieu où il se trouve ou aux mesures qu’elles auraient prises pour le retrouver. Le Comité des Nations unies contre les disparitions forcées a lancé une action urgente, demandant des informations au sujet du lieu où se trouve Santiago Maldonado, et qu’une enquête sérieuse soit ouverte sur ces faits.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.