Écrire Il faut lever l’interdiction et protéger les marches des fiertés a Istanbul

Le 17 juin, la préfecture d’Istanbul a annoncé que la Trans Pride et la marche des fiertés d’Istanbul, qui étaient prévues les 19 et 26 juin respectivement, ont été interdites pour des raisons de sécurité. Les autorités privent ainsi les personnes LGBTI de leur droit à la liberté de réunion pacifique.

La préfecture d’Istanbul a annoncé le 17 juin que la Trans Pride et les marches des fiertés d’Istanbul, qui étaient prévues les 19 et 26 juin respectivement, ont été interdites pour des raisons de sécurité. Le comité d’organisation de la marche des fiertés d’Istanbul avait participé à des discussions avec la préfecture, afin de garantir que des dizaines de milliers de lesbiennes, de gays, et des personnes bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) et leurs alliés puissent défiler pacifiquement et en toute sécurité, et ne soient pas empêchés d’exercer leur droit à la liberté d’expression et de réunion.

En 2015, le préfet a interdit la marche des fiertés d’Istanbul faute semble-t-il de notification officielle, et en raison d’un risque de « provocations » entre participants et contre-manifestants prévoyant de prendre la marche pour cible. Les organisateurs n’ont cependant pas été informés, et le défilé a eu lieu. La police a utilisé du gaz lacrymogène, des canons à eau et des projectiles à billes poivre, empêchant les membres du cortège de véritablement participer. Les organisateurs de la marche des fiertés 2016 à Istanbul demandent aux autorités de prendre des mesures de sécurité adaptées afin que ne se concrétisent pas les menaces circulant sur les médias sociaux selon lesquelles des contre-manifestants entendent mener des attaques violentes contre les cortèges. Amnesty International a rencontré le préfet adjoint d’Istanbul le 16 juin et a demandé aux autorités de faire en sorte que les défilés de cette année puissent se dérouler en toute sécurité et sans violence, dans le respect du droit de réunion pacifique.

Après l’annonce de l’interdiction, les organisateurs de la Trans Pride ont fait part de leur intention de défiler quand même le 19 juin. Le comité d’organisation de la marche des fiertés d’Istanbul réfléchit à la suite à donner. Amnesty International prévoit d’envoyer des observateurs des droits humains à ces manifestations.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.