Écrire Ivan Beziazykov a été capturé le 16 août 2014...

Ivan Beziazykov a été capturé le 16 août 2014 par des forces séparatistes pro-russes dans l’est de l’Ukraine. Il a été battu et torturé. Sa femme Margarita Kouchnirova est entrée en contact avec deux de ses ravisseurs le 2 octobre dernier et pense qu’il est en grave danger. On ignore où se trouve cet homme et ce qui lui est arrivé.

Le colonel ukrainien Ivan Beziazykov, 44 ans, rattaché aux services de renseignement militaire, a été enlevé avec deux autres soldats lors de négociations de cessez-le-feu avec des séparatistes pro-russes le 16 août 2014 dans l’est de l’Ukraine.

Cet homme avait reçu l’ordre de brandir un drapeau blanc et d’approcher l’autre camp pour négocier un cessez-le-feu temporaire à la suite de deux jours de conflit près du village de Stepanivka, afin de récupérer les corps et d’évacuer les blessés. Les combattants séparatistes ont désarmé Ivan Beziazykov et les deux hommes qui l’accompagnaient, et les ont faits prisonniers. Ces deux soldats ont été libérés, l’un en septembre, l’autre en décembre 2014. Ils ont alors raconté à Margarita Kushnirova qu’ils avaient été battus et torturés, surtout Ivan Beziazykov, qui a été soumis à des simulacres d’exécution et qui souffrait de côtes cassées et de gonflements sur tout le corps.

Margarita Kouchnirova a pu parler plusieurs fois à son mari par téléphone jusqu’au 22 mai. Depuis, elle ne peut que contacter ses ravisseurs. Le 2 octobre dernier, l’un d’eux, Edouard Basourine, lui a dit que son mari ne voulait pas lui parler ou la voir, mais que si elle voulait le voir, elle devrait se rendre à Donetsk. Cette femme doit s’occuper de trois enfants en bas âge et craint pour sa sécurité si elle va à Donetsk. Elle n’est pas autorisée à s’entretenir de nouveau avec son mari et ignore si les blessures de ce dernier l’empêchent de lui parler, ou même s’il est encore en vie.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.