Écrire Jack Jones a été exécuté dans l’Arkansas.

Jack Jones, 52 ans, a été exécuté dans l’Arkansas le 24 avril pour un meurtre commis en 1995. Il est l’un des deux hommes mis à mort dans l’Arkansas le 24 avril. C’est la première fois depuis 2000 qu’un État américain procède à deux exécutions le même jour. Le 6 juin 1995, Mary Phillips, 34 ans, a été victime d’un vol et d’un viol avant d’être tuée au cabinet comptable où elle travaillait. Sa fille de 11 ans, qui était présente, a été étranglée, rouée de coups et laissée pour morte, mais a survécu. En avril 1996, Jack Jones, alors âgé de 31 ans, a été déclaré coupable de meurtre passible de la peine capitale, de viol et de tentative de meurtre passible de la peine capitale. Le jury l’a condamné à la peine capitale sans avoir été informé que, quelques mois avant le crime, Jack Jones avait été diagnostiqué à deux reprises comme étant atteint de troubles bipolaires (autrefois appelés « maladie maniaco-dépressive »), une grave maladie mentale. Après le rejet de tous ses ultimes recours, et le refus par la Cour suprême des États-Unis d’intervenir, Jack Jones a été exécuté le 24 avril 2017. Son décès a été prononcé à 19 h 20, environ 14 minutes après le début de l’injection létale. Selon l’État, « le personnel de l’administration pénitentiaire de l’Arkansas (Arkansas Department of Correction) a tenté en vain de poser un cathéter central au niveau du cou de Jack Jones », « à la demande de ce dernier, le personnel a posé deux perfusions intraveineuses, et l’exécution a pu se dérouler avec les deux intraveineuses ». L’État a déclaré que « les (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.