Écrire L’assassinat de Samir Flores fait l’objet d’une enquête

Le procureur général de l’État de Morelos a ouvert une enquête sur l’assassinat de Samir Flores Soberanes, défenseur des droits humains liés à l’environnement, à la terre et au territoire. Le mécanisme national de protection mexicain a également accordé des mesures de protection à plusieurs autres membres de son mouvement.

Samir Flores Soberanes était un défenseur des droits humains et appartenait à une association de protection de l’environnement et du territoire appelée Front populaire de défense de la terre et de l’eau dans les États de Morelos, Puebla et Tlaxcala (centre-est du Mexique). Le 20 février 2019, il a été abattu après avoir reçu des menaces de mort liées à son travail en faveur des droits humains.

Le procureur général de l’État de Morelos a ouvert une enquête sur son assassinat, notamment sur des pistes entourant son travail de défenseur des droits humains, motif possible du crime. Le mécanisme national de protection a également accordé des mesures de protection à plusieurs autres membres du Front populaire de défense de la terre et de l’eau, le mouvement auquel Samir Flores Soberanes appartenait.

Nous pensons que la campagne publique en sa faveur, notamment les appels envoyés par les membres d’Amnesty International, ont contribué à ces développements positifs.

Nous continuerons de surveiller le statut des enquêtes sur son assassinat et réagirons si une action complémentaire est requise.

J'agis

AUCUNE ACTION COMPLÉMENTAIRE N’EST REQUISE. UN GRAND MERCI À TOUTES LES PERSONNES QUI ONT ENVOYÉ DES APPELS.


Toutes les infos
Toutes les actions

Ahmed H. doit être autorisé à rentrer chez lui

Ahmed H., incarcéré à tort pour « complicité d’acte terroriste », n’a plus vu sa femme et ses filles depuis 4ans. Chypre doit l’autoriser à rentrer chez lui, auprès de sa famille. Il risque d’être renvoyé en Syrie.