Écrire La cour d’appel annule la peine de flagellation d’une étudiante

La cour d’appel du Soudan a annulé la condamnation de Fardous Al Toum, l’une des 10 étudiantes chrétiennes condamnées pour « tenue indécente ». Elle avait été condamnée à une peine de 500 livres soudanaises et 20 coups de fouet.

La peine de Fardous Al Toum a été annulée par la cour d’appel du Soudan, au début du mois d’octobre. La jeune fille de 19 ans avait été condamnée à une peine de 500 livres soudanaises et 20 coups de fouet pour avoir porté une « tenue indécente » en juillet 2015. Elle était l’une des 11 étudiantes chrétiennes qui faisaient l’objet d’un procès pour des accusations de « tenue indécente ».

Fardous Al Toum avait été arrêtée par la police de l’ordre public (POP) à Khartoum avec 11 autres étudiantes chrétiennes le 25 juin. Dix d’entre elles ont été inculpées de « tenue indécente » au titre de l’article 152 du code pénal soudanais de 1991. Les deux autres ont été relâchées. Les procès de huit des autres étudiantes se sont terminés et une autre étudiante, Rehab Omer Kakoum, a fait appel de sa condamnation à une amende de 500 livres soudanaises (environ 70 euros).

J'agis

Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes.

Un grand merci à tous ceux qui ont envoyé des appels.


Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.