Écrire La demande de liberté provisoire d’un journaliste a été refusée

Le 18 janvier, le tribunal judiciaire du district de Macomia a estimé que la détention provisoire du journaliste Amade Abubacar était légale et a ordonné qu’il soit maintenu en détention dans l’attente de son procès. Amade Abubacar a été arrêté par la police le 5 janvier et a été transféré du poste de police central du district de Macomia au centre de détention militaire du district de Mueda. Il a été détenu au secret par les forces militaires pendant 12 jours avant d’être de nouveau placé en garde à vue. Il est actuellement détenu au poste de police central du district de Macomia.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Mexique-USA : des familles ont besoin de compassion et non de violence

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !