Écrire La demande de liberté provisoire d’un journaliste a été refusée

Le 18 janvier, le tribunal judiciaire du district de Macomia a estimé que la détention provisoire du journaliste Amade Abubacar était légale et a ordonné qu’il soit maintenu en détention dans l’attente de son procès. Amade Abubacar a été arrêté par la police le 5 janvier et a été transféré du poste de police central du district de Macomia au centre de détention militaire du district de Mueda. Il a été détenu au secret par les forces militaires pendant 12 jours avant d’être de nouveau placé en garde à vue. Il est actuellement détenu au poste de police central du district de Macomia.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !