Écrire Le graffeur cubain Danilo Maldonado Machado...

Le graffeur cubain Danilo Maldonado Machado demeure en prison, les autorités ayant manqué à leur engagement de le libérer le 15 octobre au plus tard. Cet homme est un prisonnier d’opinion et doit être libéré immédiatement et sans condition.
Le 1er octobre, Danilo Maldonado Machado, dont le nom d’artiste est « El Sexto », a cessé sa grève de la faim après qu’un représentant de l’État, jouant le rôle de médiateur, a promis qu’il serait libéré sans condition 15 jours plus tard s’il mettait un terme à son action.
Il avait entamé une grève de la faim le 8 septembre pour protester contre sa détention sans jugement à Cuba, qui durait depuis décembre 2014. Il est accusé, semble-t-il, d’« outrage aggravé » pour avoir transporté deux cochons sur lesquels avaient été peints les noms « Raúl » et « Fidel », et qu’il avait l’intention de lâcher au cours d’un événement artistique dans le Parc central de La Havane, la capitale.
Le 15 octobre, la mère de Danilo Maldonado Machado s’est rendue à la prison de Valle Grande, dans la banlieue de La Havane, où il est détenu. Des fonctionnaires lui ont indiqué que cet homme ne serait pas libéré le 15 octobre comme prévu. Ils ne lui ont pas communiqué d’autre date mais l’un d’eux a précisé que la libération aurait lieu plus tôt qu’elle ne l’attendait.
Fin septembre, l’avocat de Danilo Maldonado Machado a demandé une modification des mesures conservatoires en vue d’obtenir la remise en liberté de son client durant la procédure judiciaire. Le ministère public n’a pas encore statué.
Le 10 octobre, Danilo Maldonado Machado a expliqué à sa mère qu’il reprendrait sa grève de la faim si les autorités ne le libéraient pas le 15 octobre au plus tard.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.