Écrire Les allégations de torture n’ont pas été prises en compte et la peine a été confirmée

La peine de 15 ans d’emprisonnement prononcée contre Ronaldo Lopez Ulep a été confirmée par la Cour de cassation du Qatar le 2 mai. Ses allégations de torture n’ont pas donné lieu à une enquête.

Le 2 mai 2016, la Cour de cassation, à Doha, a confirmé la condamnation pour espionnage du Philippin Ronaldo Lopez Ulep, ancien employé civil de l’armée de l’air qatarienne.

Après son arrestation en 2010, Ronaldo Lopez Ulep a été détenu au secret par les forces de sécurité pendant environ un mois avant de pouvoir entrer en contact avec sa famille. Selon certaines sources proches de l’affaire, il a été torturé pendant les huit premiers mois de sa détention. Des agents de la Sûreté de l’État l’ont forcé à signer un document rédigé en arabe, une langue qu’il ne lit pas, qui a par la suite été présenté devant le tribunal comme étant des « aveux » permettant de garantir sa condamnation. En mai 2014, un tribunal de première instance a condamné Ronaldo Ulep à une peine de réclusion à perpétuité. Il a alors été transféré dans la prison centrale de Doha, et n’a pas été autorisé à contacter régulièrement sa famille.

Selon des documents du dossier, Ronaldo Ulep a déclaré devant le tribunal de première instance que ses « aveux » lui avaient été arrachés sous la torture et au moyen d’autres mauvais traitements, mais le tribunal a rejeté ses allégations, en invoquant un manque de preuves. Ces allégations ont de nouveau été exposées devant la Cour d’appel, mais cette dernière ne s’y est pas intéressée et elle n’a pas ordonné d’enquête. Le 31 mai 2015, la peine prononcée contre Ronaldo Ulep a été ramenée à 15 ans d’emprisonnement.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.