Écrire Les autorités intimident les proches de personnes disparues

Des représentants des pouvoirs publics de l’État de Chihuahua, dans le nord du Mexique, ont intimidé les proches de personnes disparues et ont fait pression sur eux pour les pousser à permettre à des experts médicolégaux nommés par le gouvernement d’examiner les restes humains découverts dans la région. S’ils sont effectués, ces examens rendent tout futur examen indépendant impossible. Les autorités doivent garantir la sécurité des victimes et la protection adaptée de tous les éléments de preuve médicolégaux.

Fernando Romo recherche huit de ses proches qui ont disparu en 2011 après avoir été arrêtés par la police locale, près de la ville de Cuauhtémoc, dans l’État de Chihuahua. Le 25 mars, il a rencontré deux représentants de l’État au domicile de l’un de ses proches. Ils lui ont demandé de signer des documents autorisant le gouvernement à procéder à des examens médicolégaux des restes humains découverts à trois endroits près de la ville de Cuauhtémoc. Ces examens seraient menés par des experts médicolégaux nommés par le gouvernement, en dépit d’un accord conclu entre les proches des disparus et les autorités prévoyant qu’une équipe d’experts soit désignée d’un commun accord. Si le gouvernement procède à ces examens, les éléments de preuve seront détruits et les proches des disparus ne pourront pas demander d’examen complémentaire.

Le 13 mars, l’un des proches de Fernando Romo, Albino Cruz, a de nouveau rencontré un procureur pour savoir comment progressait l’enquête sur leur affaire. Lorsqu’il a maintenu que des agents de la police locale semblent être liés à la disparition de ses proches, le procureur lui a dit : « nous allons te mettre face à tous ces policiers pour que tu nous dises qui c’était » (te vamos a parar enfrente de todos los policías para que digas quién fue).

Amnesty International vient d’être informée de ces actes d’intimidation et de pression excessive dont sont victimes les proches des disparus. Ces actes semblent s’inscrire dans une campagne de diffamation visant des dizaines de familles qui font campagne pour que des recherches efficaces et une enquête soient menées sans délai sur les disparitions forcées et les enlèvements de leurs proches dans la ville de Cuauhtémoc et ses environs ces dernières années.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.