Écrire On est sans nouvelles de deux hommes

Le 25 janvier vers midi, Dong Samuel Luak et Aggrey Idri ont été enlevés au Kenya et conduits dans une prison située au siège du Service national de la sûreté (NSS), à Djouba (Soudan du Sud). Ils ont été emmenés ailleurs le 27 janvier et on est sans nouvelles d’eux depuis lors.

Dong Samuel Luak, un éminent avocat et défenseur des droits humains sud-soudanais, a disparu dans la nuit du 23 janvier. Aggrey Idri, un membre du Mouvement populaire de libération du Soudan-Opposition (MPLS-O), a disparu le 24 janvier. Selon des sources dignes de foi, ces deux hommes ont été détenus par les autorités kenyanes et risquaient d’être expulsés à tout moment. Le Soudan du Sud et le Kenya ont nié les détenir et n’ont fourni aucune information quant à l’endroit où ils se trouvent. Dong Samuel Luak et Aggrey Idri ont été conduits dans une prison située au siège du NSS, à Djouba (Soudan du Sud). Ils ont été emmenés ailleurs le 27 janvier et on est sans nouvelles d’eux depuis lors.

Les deux hommes concernés critiquaient ouvertement les autorités sud-soudanaises.

Amnesty International est convaincue que les services de sécurité sud-soudanais et kenyans sont impliqués dans ce qui s’apparente à une disparition forcée.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse