Écrire On ignore où se trouve un Tchétchène en détention

Imran Salamov a été renvoyé contre son gré dans la Fédération de Russie depuis le Bélarus le 5 septembre 2017. Le 11 septembre, les autorités de Grozny, la capitale de la Tchétchénie, ont confirmé qu’il était sous leur garde, mais le lieu exact où il est détenu n’a pas été révélé depuis lors.

Le 6 septembre, Imran Salamov, qui a affirmé avoir fui la Tchétchénie après avoir été torturé à maintes reprises, a été remis par les autorités bélarussiennes aux services de sécurité tchétchènes à Smolensk (Russie). Arrêté après que la Russie l’a placé sur une liste interétatique de personnes recherchées, il était détenu au Bélarus depuis le mois d’avril.

Le 11 septembre, les autorités tchétchènes ont confirmé qu’il était en garde à vue. Ce jour-là, son avocat et sa famille ont pu lui rendre visite au siège de la police municipale de Grozny, mais en présence d’agents de sécurité tchétchènes. Imran Salamov aurait dû être transféré peu après dans un centre de détention provisoire, mais les autorités n’ont donné aucune information sur son lieu de détention depuis le 11 septembre. Ni sa famille ni son avocat n’ont été informés de l’endroit où il se trouve, et ils n’ont eu aucune communication avec lui bien qu’ils aient demandé à maintes reprises à le rencontrer.

Le 23 septembre, la famille d’Imran Salamov a été invitée à se rendre au siège de la police municipale de Grozny. Quand elle est arrivée, elle n’a pas été informée du lieu de détention d’Imran Salamov, mais on lui a dit qu’il allait bien.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !