Écrire Quatre défenseurs des droits humains portés disparus

Depuis début janvier, les militants Salman Haider, Waqas Goraya, Asim Saeed et Ahmed Raza Naseer sont portés disparus au Pakistan. Il est probable qu’ils aient été victimes d’une disparition forcée aux mains des forces de sécurité de l’État. Ces quatre hommes sont connus pour leur militantisme sur les réseaux sociaux et pour exprimer leur opinion sur les questions liées aux droits humains et les politiques publiques. Une enquête sur l’une de ces disparitions a été ordonnée par le ministère de l’Intérieur, mais ni le sort des militants, ni le lieu où ils se trouvent n’ont été révélés pour le moment.

Les militants Salman Haider, Waqas Goraya, Asim Saeed et Ahmed Raza Naseer sont portés disparus au Pakistan depuis le début du mois de janvier. Tous étaient très actifs sur les réseaux sociaux et s’exprimaient ouvertement au sujet des questions liées aux droits humains et des politiques publiques.
Le 6 janvier, Salman Haider, défenseur des droits humains de premier plan, écrivain et enseignant à l’université Fatima Jinnah, a disparu du quartier de Bani Gala à Islamabad, la capitale du Pakistan. Il est connu pour ses poèmes en ourdou abordant divers sujets, dont les disparitions forcées dans la province pakistanaise du Baloutchistan. Selon ses proches, il a quitté son domicile, situé dans le secteur de Korang Town à Islamabad, le 6 janvier et devait rentrer chez lui le soir même à 20 h 30. Vers 22 h 30, il a envoyé un SMS à son épouse en lui demandant d’aller chercher sa voiture à Korang Town Chowk, près de la voie rapide d’Islamabad. Le véhicule a été retrouvé par sa famille, mais Salman Haider est porté disparu depuis lors. D’après certaines informations parues dans les médias, l’enquête ordonnée par le ministère de l’Intérieur a révélé que des enregistrements de caméras situées à proximité montrent deux véhicules et cinq personnes emmenant Salman Haider. Aucun témoin ne semble avoir assisté à son enlèvement.

Selon des contacts locaux d’Amnesty International, deux autres militants, Waqas Goraya, qui vit habituellement en Hollande, et Asim Saeed, qui venait de rentrer de Singapour, ont disparu le 4 janvier de Lahore, la capitale de la province pakistanaise du Pendjab. Tous deux participent à l’alimentation d’une page Facebook intitulée « Mochi », qui critique l’armée pakistanaise. Le militant Ahmed Raza Naseerwent a disparu du magasin de sa famille à Nanakana Sahib, une autre ville du Pendjab, le 7 janvier.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !