Écrire Record du nombre d’exécutions annuel depuis 40 ans en Géorgie

John Conner, 66 ans, a été exécuté en Géorgie le 15 juillet après avoir passé 34 années dans le couloir de la mort. Il avait été condamné à la peine capitale pour le meurtre de J.T. White, commis en 1982. Son exécution est la sixième en Géorgie cette année, sur un total national de 15.

Le 13 juillet, le Comité des grâces et des libérations conditionnelles de l’État de Géorgie a refusé d’accorder une grâce à John Wayne Conner. L’exécution de ce dernier par injection létale était prévue le lendemain à 19 heures, mais ses ultimes recours étaient encore en attente de jugement. Elle a finalement eu lieu vers 0 h 30 le 15 juillet, après que la Cour suprême des États-Unis a rejeté le dernier recours.

Le juge Stephen Breyer s’est désolidarisé de la décision prise par cette instance, qui a refusé de suspendre l’exécution et d’examiner la constitutionnalité du maintien d’une personne aussi longtemps dans le couloir de la mort. Au cours des dernières années, ce magistrat a toujours affirmé que cette question devait être examinée par la Cour suprême. Ainsi, en 2015, dans l’affaire Glossip c. Gross, il a souligné que la Cour avait, dès 1890, reconnu l’« horrible » incertitude que devait supporter un prisonnier condamné à mort dans l’attente de son exécution. Dans cet arrêt remontant à plus d’un siècle, elle « décrivait un délai de seulement quatre semaines » entre la condamnation et l’exécution. Le juge Breyer a fait remarquer que, aujourd’hui, la Cour suprême devait « décrire des délais qui se mesurent non pas en semaines, mais en décennies ».

Il s’agit de la 15e exécution aux États-Unis et de la sixième en Géorgie cette année. Le nombre d’exécutions réalisées par les autorités américaines depuis que la Cour suprême a approuvé les lois révisées sur la peine capitale, y compris celles de la Géorgie, le 2 juillet 1976, s’élève désormais à 1 437. La Géorgie a déjà exécuté plus de personnes en 2016 qu’au cours de toute autre année depuis 40 ans.

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes. Un grand merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.