Écrire Risque de mauvais traitements pour un militant bidun détenu

Abdulhakim al Fadhli, membre de la communauté apatride des bidun et défenseur des droits humains, est détenu à la prison centrale de Koweït depuis le 18 avril. Arrêté pour de présumés troubles à l’ordre public, il est en grève de la faim depuis son arrestation. Amnesty International craint qu’il ne subisse des mauvais traitements.

Les forces de sécurité koweïtiennes ont arrêté Abdulhakim al Fadhli dans la soirée du 18 avril alors qu’il participait à un rassemblement pacifique privé au domicile de l’ancien député koweïtien Musallam al Barrak, qui est un prisonnier d’opinion. Le 19 avril, des représentants de l’État ont transféré Abdulhakim al Fadhli à la prison centrale de Koweït, où il est toujours maintenu en détention. Immédiatement après son arrestation, Abdulhakim al Fadhli a entamé une grève de la faim en signe de protestation.

Le 20 février, une cour d’appel koweïtienne a confirmé un jugement de janvier 2015 qui le condamnait à un an d’emprisonnement puis à être expulsé. Ce jugement a été rendu sur la base de présumés troubles à l’ordre public découlant de sa participation à un rassemblement pacifique le 19 février 2014 à Taima, à l’ouest de Koweït-City. Le rassemblement en question avait été organisé à l’occasion de l’anniversaire des manifestations pacifiques de février 2011 qui appelaient le gouvernement koweïtien à étendre les droits à la nationalité aux bidun apatrides vivant au Koweït.

Abdulhakim al Fadhli n’a pas été placé en détention après que sa condamnation a été confirmée car il n’a pas assisté à l’audience et était « en fuite » jusqu’à son arrestation le 18 avril 2016.
Abdulhakim al Fadhli a été détenu entre février et mai 2014 et il a affirmé avoir été frappé et menacé en détention.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.