Écrire Un avocat détenu au secret risque d’être torturé

Les autorités confirment que l’avocat spécialisé dans la défense des droits humains à Pékin Jiang Tianyong, dont on était sans nouvelles depuis le 21 novembre 2016, a été placé « en résidence surveillée dans un lieu désigné » car il est soupçonné d’« incitation à la subversion de l’État ». On ignore toujours où il se trouve. N’ayant pas pu consulter d’avocat, il risque de subir des actes de torture ou d’autres formes de mauvais traitements.
Jiang Tianyong a été placé « en résidence surveillée dans un lieu désigné » parce qu’il est soupçonné d’« incitation à la subversion de l’État », selon un avis reçu par son beau-père le 23 décembre 2016 émanant du bureau de la Sécurité publique de la ville de Changsha. Le 29 décembre, une demande de visite déposée par l’avocat de Jiang Tianyong le 27 décembre a été rejetée par le bureau de la Sécurité publique, au motif que l’affaire concernée « mettait en danger la sécurité nationale ». Aucune autre information n’a été fournie concernant l’endroit où se trouve Jiang Tianyong.
Selon des médias de Chine continentale, Jiang Tianyong a été placé en garde à vue parce qu’il aurait « possédé illégalement plusieurs documents classés secrets d’État et pactisé avec des institutions, des organisations et des personnes étrangères, et [qu’] il est soupçonné d’avoir divulgué illégalement des secrets d’État à l’étranger ». Ces informations, parues le 16 décembre, citaient des responsables de la sécurité publique, sans les nommer.
Jiang Tianyong est un éminent avocat spécialisé dans les droits humains, qui a été radié du barreau en 2009 en raison de ses activités militantes. Depuis lors, il continue de défendre les droits humains bien qu’il soit régulièrement harcelé, placé en détention et roué de coups.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Torture et mort : le lot des détenus syriens

Depuis le début de la crise, les autorités syriennes soumettent des dizaines de milliers de personnes à la détention arbitraire, aux disparitions forcées, à la torture. Signez la pétition !