Écrire Un blogueur du collectif zone 9 détenu pour avoir critique les autorités

Le blogueur Befeqadu Hailu, du collectif Zone 9, a été arrêté arbitrairement et est détenu pour avoir critiqué ouvertement les autorités éthiopiennes dans une interview. Il doit être remis en liberté immédiatement et sans condition.

Le 11 novembre à 6 h 30 du matin (heure locale), le blogueur Befeqadu Hailu, du collectif Zone 9, a été arrêté à son domicile par des agents des forces de sécurité. Pendant son interrogatoire, la police l’a informé qu’il était détenu pour avoir critiqué l’état d’urgence que les autorités éthiopiennes avaient décrété le 9 octobre dans une interview accordée le 30 octobre au service en langue amharique de Voice of America. Il se trouve actuellement dans un poste de police près du quartier de CMC, à Addis-Abeba. Compte tenu de l’état d’urgence actuellement en vigueur en Éthiopie, il ne pourra pas contester la légalité de sa détention. Ses comptes Twitter et Facebook ont été désactivés après son arrestation.

Par le passé, Befeqadu Hailu et d’autres personnes ont été victimes de torture et d’autres formes de mauvais traitements alors qu’ils étaient incarcérés à la prison de Maekelawi. Amnesty International estime que Befeqadu Hailu risque de subir de nouveau de telles violences en détention.

Amnesty International considère Befeqadu Hailu comme un prisonnier d’opinion, arrêté et détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression. Il doit être libéré immédiatement et sans condition.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse