Écrire Un blogueur malade contraint de retourner en prison

Le blogueur Hossein Ronaghi Maleki, précurseur de la lutte contre la censure, a été libéré temporairement à la suite d’une permission de sortie pour raisons médicales le 4 mai. Il souffre de graves problèmes de santé et un institut médico-légal public a estimé en avril qu’il était inapte à un séjour en prison. Malgré cela, il sera contraint de retourner en prison en juillet si sa permission n’est pas prolongée.

Hossein Ronaghi Maleki, 30 ans, a été libéré temporairement à la suite d’une permission de sortie pour raisons médicales le 4 mai, après que le ministère public a finalement approuvé une permission de 30 jours pour ce motif.

À la fin du mois de mai, il a été informé oralement que sa permission de sortie avait été prolongée de 30 jours mais qu’il devrait retourner en prison à l’issue de cette période. Le 26 avril, l’Organisation de médecine légale de Téhéran (un institut médico-légal public) a évalué son état de santé et délivré un certificat indiquant qu’il n’était pas apte à être emprisonné. Malgré cela, il sera contraint de retourner en prison début juillet si sa permission n’est pas prolongée par le ministère public.

Avant d’obtenir cette permission, il avait entamé une grève de la faim le 26 mars pour protester contre le refus des autorités de la prison d’Evin de lui permettre de prendre ses médicaments, ainsi que contre son maintien en détention. Il a été conduit à un hôpital de Téhéran les 5 et 9 mars pour des examens, dont une consultation avec un orthopédiste pour ses douleurs dorsales, mais a été ramené chaque fois en prison sans avoir reçu de soins adéquats. Il n’a pas non plus été autorisé à se rendre à un rendez-vous à l’hôpital pour une IRM (imagerie par résonance magnétique) de sa colonne vertébrale.

Hossein Ronaghi Maleki souffre de plusieurs affections graves, notamment une maladie des reins et des troubles gastro-intestinaux, vésicaux, cardiaques, respiratoires et dorsaux. Certains de ses problèmes de santé semblent s’être développés pendant son séjour en prison. Son état s’est dégradé à cause des mauvaises conditions de détention et de la privation permanente de soins médicaux adaptés. Un seul de ses reins fonctionne et il a besoin d’un suivi constant et de soins spécialisés réguliers qui n’existent qu’à l’extérieur de la prison. De plus, les autorités carcérales ont parfois refusé de lui donner ses médicaments, ce qui a encore aggravé son état de santé. En raison de ses troubles gastro-intestinaux, il a besoin d’un régime spécifique dont il ne peut bénéficier en prison.

Hossein Ronaghi Maleki, blogueur et précurseur de la lutte contre la censure de l’Internet, a été condamné à 13 ans d’emprisonnement pour avoir créé le premier serveur proxy largement utilisé en Iran et pour ses publications sur son blog. À l’issue d’un procès inique, il a été reconnu coupable de plusieurs chefs d’accusation, notamment d’« outrage au Guide suprême » et de « propagande contre le régime ». Après son arrestation, il a été placé pendant 13 mois à l’isolement dans la Section 2A de la prison d’Evin, sous le contrôle des pasdaran (gardiens de la révolution), où il affirme avoir été torturé.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.