Écrire Un défenseur de l’environnement doit être libéré

Ildefonso Zamora, défenseur des droits environnementaux et fonciers d’une communauté indigène du centre du Mexique, est détenu depuis novembre 2015. Il semble qu’il s’agisse d’une tentative de l’empêcher d’exprimer son opposition à l’exploitation forestière de la forêt tropicale située sur ses terres ancestrales. Il est accusé d’avoir participé à un cambriolage ayant eu lieu en 2012, mais ces accusations semblent être sans fondement et motivées par des considérations politiques. Cet homme est un prisonnier d’opinion et doit être libéré immédiatement et sans condition.

Ildefonso Zamora a été arrêté le 20 novembre 2015 et a été accusé d’avoir participé à un cambriolage le 11 juillet 2012, dans sa propre communauté de San Juan Atzingo, dans l’État de Mexico. Ces accusations sont fondées sur les déclarations de témoins, toutes presque identiques en termes de leur contenu et du choix et de l’ordre des mots utilisés, ce qui laisse penser que ces accusations sont forgées de toutes pièces et pourraient être motivées par des considérations politiques. Les témoignages mentionnent même 12 des cambrioleurs présumés, y compris Ildefonso Zamora, dans le même ordre.

Bien que l’enquête sur le cambriolage soit en cours depuis 2012, les autorités n’en ont jamais informé Ildefonso Zamora et ne lui ont pas donné la possibilité de préparer sa défense avant qu’il ne soit arrêté. Il est en détention provisoire à Tenancingo, dans l’État de Mexico, depuis. Le 27 avril 2016, un juge fédéral a présidé une audience contestant la constitutionnalité des accusations pénales. Le juge prononcera son jugement dans les prochaines semaines.

Ildefonso Zamora vient de la communauté indigène Tlahuica de San Juan Atzingo, à environ 80 kilomètres au sud de la ville de Mexico. Depuis les années 1990, il s’est opposé à l’exploitation forestière excessive près de sa communauté, menée par des habitants qui revendent ensuite le bois. En 2007, un groupe de bûcherons a tué le fils d’Ildefonso Zamora, Aldo. Deux d’entre eux ont été traduits en justice, les autres sont en fuite.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.