Écrire Un défenseur des droits humains a été condamné pour avoir critiqué Fidel Castro

Les autorités cubaines ont condamné Eduardo Cardet, un défenseur des droits humains, à trois ans d’emprisonnement après l’avoir détenu au centre de détention provisoire de Holguín, dans le sud-est de Cuba, depuis novembre 2016. C’est un prisonnier d’opinion et il doit être libéré immédiatement et sans condition.
Eduardo Cardet Concepción, chef du Mouvement chrétien Libération (MCL) depuis 2014, a été condamné le 20 mars à trois ans d’emprisonnement. Il a été arrêté à Holguín le 30 novembre 2016, cinq jours après la mort de l’ancien dirigeant de Cuba, Fidel Castro. Il a depuis été détenu au centre de détention provisoire d’Holguín et y restera pendant qu’il fait appel.
Eduardo Cardet était poursuivi pour atteinte à un représentant de l’État après avoir critiqué publiquement Fidel Castro quelques jours après sa mort. Avant son arrestation, Eduardo Cardet avait accordé des interviews qui avaient été publiées dans la presse internationale et lors desquelles il avait critiqué le gouvernement cubain. Dans une interview diffusée par la station de radio basée à Madrid esRadio deux jours avant son arrestation, il avait décrit le deuil en raison de la mort de Fidel Castro comme imposé et avait déclaré : « Castro était très contesté, notre peuple le détestait et le rejetait ». Son avocat a jusqu’au 31 mars pour faire appel.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

LE COQ WALLON A DU PLOMB DANS L’AILE

Les milliers d’armes qui sont vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition