Écrire Un défenseur des droits humains aurait été victime de torture

Le défenseur des droits humains Joaquín Elo Ayeto a été arrêté le 25 février à son domicile, à Malabo. Il est accusé de détenir des informations sur un complot visant à assassiner le président. Selon des sources fiables, il a été victime de torture au moins deux fois au poste de police central après son arrestation, ce qui lui a occasionné des blessures. Il a également été menacé de mort par des policiers.

Il est détenu actuellement à la prison de Black Beach. Depuis le 2 mars, ni son avocat ni sa famille n’ont été autorisés à le voir.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !