Écrire Un égyptien détenu arbitrairement en grève de la faim

Le 25 janvier, Islam Khalil et quatre autres détenus ont entamé une grève de la faim pour protester contre leur détention arbitraire. Le 8 janvier 2019, le tribunal pénal du Caire avait prolongé la détention d’Islam Khalil de 45 jours. Cet homme est maintenu en détention provisoire sur la base de charges forgées de toutes pièces depuis le 10 mars 2018, après avoir été victime de disparition forcée. Il clame son innocence. Amnesty International pense que ces charges sont une mesure de rétorsion liée à son militantisme politique. Selon les informations reçues par Amnesty International, Islam Khalil est épuisé, tant sur le plan physique que psychologique, et a besoin de recevoir des soins médicaux de toute urgence.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !