Écrire Un homme bahaï est détenu de manière arbitraire depuis août 2016

Keyvan Qadari, membre de la communauté bahaïe au Yémen, est détenu de manière arbitraire depuis le 10 août 2016 et est détenu au secret de manière intermittente. Alors que l’ordre a été donné de le libérer, il est toujours détenu sans inculpation et est un prisonnier d’opinion.

Keyvan Qadari, 43 ans, membre de la communauté bahaïe du Yémen, est détenu sans inculpation depuis le 10 août 2016. Pourtant, le procureur général a ordonné sa libération le 17 janvier 2017. Keyvan Qadari a été détenu au secret au Bureau national de sécurité (NSB), à Sanaa, pendant les six premières semaines, avant d’être autorisé à passer son premier appel téléphonique à sa famille le 23 septembre 2016. Il a de nouveau été détenu au secret pendant près de 10 semaines. Le 1er décembre 2016, la famille de Keyvan Qadari a été autorisée à lui rendre visite au centre de détention de l’Organisation de sécurité politique à Sanaa, où il avait été transféré en octobre 2016. Keyvan Qadari est un prisonnier d’opinion, détenu uniquement pour ses croyances religieuses et ses activités pacifiques en tant que membre de la communauté bahaïe, minorité religieuse du Yémen.

Pendant sa détention dans les locaux du Bureau national de sécurité, des agents ont menacé Keyvan Qadari et sa famille d’être expulsés vers l’Iran.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir