Écrire Un homme condamné à l’issue d’un procès inique a été exécuté

L’Arabie saoudite a exécuté Said Mabkhout al Saiari le 13 septembre. Il avait été condamné à mort en décembre 2013 pour l’homicide d’un homme, bien que le tribunal ait conclu qu’il n’y avait pas suffisamment d’éléments à charge pour le condamner.

Said Mabkhout al Saiari a été exécuté le 13 septembre dans la ville de Najran, dans le sud-ouest de l’Arabie saoudite. Said al Saiari avait été condamné à mort le 25 décembre 2013 par le tribunal général de Najran pour l’homicide d’un autre Saoudien lors d’une bagarre entre des membres de deux tribus, qui avait éclaté le 2 juillet 2009.

Said al Saiari a toujours clamé son innocence et, selon le jugement de 86 pages, le tribunal général de Najran l’avait condamné à mort même s’il estimait qu’il n’y avait pas suffisamment d’éléments à charge. Le tribunal s’était fié aux 50 déclarations sous serment du père de la victime, qui était persuadé que l’accusé était responsable de l’homicide de son fils. Ces déclarations ont été jugées recevables à titre de preuve, bien que le père de la victime n’ait pas été présent sur la scène du crime.

La condamnation à mort de Said al Saiari avait été confirmée par la Cour suprême le 20 mars 2016, puis le 5 avril 2016, et l’affaire avait été transmise au roi pour qu’il ratifie la condamnation. À la mi-novembre 2016, le ministère de l’Intérieur avait transmis le dossier au gouvernorat de la province de Najran en vue de l’exécution de la peine.

Les proches de Said al Saiari avaient réussi à faire pression sur les autorités pour qu’elles repoussent l’exécution de six mois, mais ils ont été informés en juin 2017 que Said al Saiari pourrait être exécuté à tout moment après le 2 juillet.

Merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.