Écrire Un homme de nouveau détenu au secret

Après une disparition de 23 jours, Raúl Isaías Baduel est de nouveau détenu au secret dans les locaux du Service national du renseignement à Caracas ; il est privé de contacts avec sa famille et ses avocats. Sa famille craint pour son intégrité physique et psychique.

Raúl Isaías Baduel, général à la retraite des forces armées, a été vu pour la dernière fois par sa famille dans les locaux du Service national du renseignement (SEBIN), plaza Venezuela, à Caracas, communément appelé « La Tumba » (la tombe), le 31 août. Ses proches étaient restés sans nouvelles de lui pendant 23 jours. Raúl Isaías Baduel avait dans un premier temps été incarcéré au centre de détention militaire de Ramo Verde, à Caracas, le 12 janvier. Le 8 août au matin, vers 5 h 30, on l’a fait sortir de sa cellule et ses proches n’ont plus su où il se trouvait jusqu’à ce que les autorités leur permettent de lui rendre visite une fois à « La Tumba », le 31 août. Depuis cette unique visite, sa famille n’a plus été autorisée à le contacter, et son avocat n’a pas eu accès à lui depuis le 8 août.

Son avocat et sa famille ont demandé officiellement à plusieurs reprises à pouvoir lui rendre visite, mais jusqu’à présent les autorités n’ont pas répondu. Les proches de Raúl Isaías Baduel ont déclaré qu’ils n’ont pas été autorisés à lui apporter à « La Tumba » de la nourriture et les médicaments dont il a besoin, et qu’ils craignent en conséquence que son état de santé ne se dégrade. Ses proches et son avocat sont préoccupés par son état de santé physique et son intégrité psychique en raison de cette détention au secret.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !