Écrire Un homme originaire du Hebei exécuté

Jia Jinglong a été exécuté le 15 novembre après que la Cour populaire suprême de Chine a approuvé sa condamnation à mort avec exécution immédiate.
Jia Jinglong, un homme originaire de la province du Hebei, a été condamné à mort le 15 novembre. Ses avocats espéraient un revirement de dernière minute de la part de la Cour populaire suprême de Chine. L’exécution de Jia Jinglong a eu lieu juste après qu’il eût vu sa famille pour la dernière fois.

La Chine est le pays où ont lieu le plus grand nombre d’exécutions. Même si Amnesty International ne publie pas de chiffres sur la Chine, elle estime – dans le cadre du suivi permanent de l’évolution de la justice pénale – que des milliers de personnes y sont toujours mises à mort chaque année. Des éléments donnent néanmoins à penser que, depuis que la Cour populaire suprême a commencé à examiner les condamnations à la peine de mort en 2007, ce chiffre est en baisse.
En 2015, des lois portant modification du Code pénal entrées en vigueur en novembre de la même année ont ramené le nombre de crimes passibles de la peine de mort de 55 à 46. Les médias officiels ont indiqué que, même si les neuf crimes concernés étaient rares et que cette modification aurait peu d’impact sur la baisse du nombre d’exécutions, cette suppression allait dans le sens de la politique du gouvernement de « tuer moins et avec plus de retenue ». Pourtant, malgré ces modifications, le Code pénal n’est toujours pas conforme aux exigences du droit international et des normes relatives au recours à la peine de mort.

J'agis

Aucune action complémentaire n’est requise de la part des membres du réseau Actions urgentes. Merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels.


Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Turquie : libérez les professionnels des médias emprisonnés

D’après le Comité pour la protection des journalistes, la Turquie est le pays qui emprisonne le plus de journalistes au monde. Agissez !