Écrire Un jeune dirigeant de l’opposition détenu depuis un an

Le jeune dirigeant de l’opposition Christian Lumu Lukusa est détenu arbitrairement depuis qu’il a été arrêté à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC), le 22 novembre 2017. Les hommes qui ont procédé à son arrestation seraient des membres de l’Agence nationale de renseignements (ANR). Les visites familiales sont restreintes et Christian Lumu Lukusa n’a pas été autorisé à consulter un·e avocat·e.

Christian Lumu Lukusa a été arrêté le 22 novembre 2017 vers midi sur le chemin de l’école dans la zone commerçante de Limete, à Kinshasa, par des hommes qui appartiendraient à l’ANR. Depuis lors, il n’a pu avoir que des contacts limités (communications et visites) avec sa famille. Il est privé d’avocat·e et n’a pas été déféré à un tribunal. Amnesty International s’inquiète pour sa santé car ce jeune homme souffrait déjà d’une pleurésie qui n’a fait que s’aggraver depuis son arrestation à cause de ses conditions de détention déplorables. Il ne bénéficie pas de soins médicaux ni d’un traitement adaptés.

Christian Lumu Lukusa est membre et dirigeant de la ligue jeunesse du plus grand parti d’opposition de RDC, l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

Amnesty International a recueilli des informations sur plusieurs affaires dans lesquelles les autorités congolaises avaient restreint et réprimé la société civile, y compris en se livrant à des arrestations et des détentions arbitraires, des mauvais traitements et des attaques contre des militant·e·s en faveur de la démocratie, des défenseur·e·s des droits humains et des opposant·e·s politiques.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Belgique : Nouvelle famille détenue... inadmissible !

Les associations déplorent que la Belgique continue d’enfermer des enfants pour des raisons liées à la migration. Montrez votre indignation, signez la pétition