Écrire Un journaliste menacé par un haut responsable tchétchène

Le président du Parlement tchétchène a utilisé son compte Instagram pour menacer Grigori Chvedov, éminent journaliste, le 6 janvier. Grigori Chvedov est rédacteur en chef du site indépendant Caucasian Knot (Nœud caucasien), qui publie des articles sur la situation dans le Caucase.

Grigori Chvedov est cofondateur et rédacteur en chef de l’une des sources d’information les plus fiables consacrées à la région du Caucase, Caucasian Knot. Cet organe de presse et ses collaborateurs sont régulièrement la cible de menaces, de harcèlement et de violences physiques en lien avec leur travail, notamment parce qu’ils traitent de la situation des droits humains dans le Caucase du Nord, y compris en Tchétchénie.

Le 6 janvier, Magomed Daoudov, président du Parlement tchétchène, qui est l’un des plus hauts dirigeants de cette république de la Fédération de Russie, a adressé des menaces à peine voilées à Grigori Chvedov. Il a publié sur son compte Instagram une image représentant un chien à la langue nouée, accompagnée du commentaire « Nœud caucasien ? ». Dans la légende, il nomme le chien « Chved » et indique que, au lieu de « faire son travail utile », il « s’entraîne lors de combats entre chiens d’autres races » et a un « penchant particulier pour les bergers du Caucase ». Il laisse également entendre qu’il faut couper la langue de « Chved » à une longueur normale et lui enlever des dents. Magomed Daoudov est un proche du président tchétchène, Ramzan Kadyrov. Le porte-parole de l’administration tchétchène a nié l’existence d’une quelconque menace dans cette publication.

Les journalistes qui parlent de la situation en Tchétchénie sont fréquemment menacés et certains ont même perdu la vie. Natalia Estemirova, qui était une collaboratrice régulière du site Caucasian Knot, a été enlevée en Tchétchénie et tuée en juillet 2009, et Anna Politkovskaïa, qui publiait des articles traitant de la Tchétchénie, a été abattue dans son immeuble à Moscou en octobre 2006.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nouveau décret : stop à la discrimination et la haine toujours présentes

Donald Trump fait preuve de sectarisme anti-musulmans présenté sous le prétexte de la sécurité. La haine n’assurera pas plus de sécurité. Signez notre pétition