Écrire Un journaliste remis en liberté provisoire

Le 23 avril 2019, le journaliste Amade Abubacar a été remis en liberté provisoire, alors qu’il était détenu à la prison de Mieze à Pemba. Il a retrouvé sa famille dans l’attente de son procès pour des accusations d’« incitation publique à commettre un crime en utilisant des médias électroniques », « incitation » et « outrage à des agents de la force publique ». La date de son procès n’est pas encore fixée.

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Des vies humaines gaspillées

Journée mondiale des réfugiés : les politiques européennes et belges ne laissent que peu de choix aux personnes qui fuient les persécutions dans leur pays. Signez notre pétition !