Écrire Un journaliste spécialiste des droits des minorités agressé et blessé

Rana Tanweer, un journaliste pakistanais spécialiste des droits des minorités, a été la cible d’une tentative d’assassinat le 9 juin. Victime d’un accident avec délit de fuite, il a eu la jambe cassée. Quelques jours auparavant, son domicile avait été vandalisé et il avait été menacé en raison de ses articles. Les autorités n’ont pas fourni de protection suffisante à sa famille et lui, ni amené les auteurs présumés de l’agression à rendre des comptes.

Rana Tanweer, un journaliste du quotidien pakistanais Express Tribune qui s’intéresse principalement aux droits des minorités, notamment à la discrimination contre les ahmadis et à la législation relative au blasphème, est en danger. Le 9 juin dans l’après-midi, il a été victime d’une tentative d’assassinat. Une voiture a essayé de le renverser à Lahore, capitale du Pendjab – première province du Pakistan. Il a été percuté par l’arrière et éjecté de sa moto. Il a eu la jambe cassée dans l’accident.

À la fin du mois de mai, le propriétaire de son logement a reçu un appel téléphonique l’incitant par des pressions à l’expulser en raison de sa position prétendument hostile à l’islam. Quelques jours plus tard, le message suivant a été peint à la bombe sur la porte d’entrée : « Rana Tanweer, sympathisant des qadianis, est un incroyant qui mérite la mort. » « Qadianis » est un terme péjoratif servant à qualifier les ahmadis, une minorité musulmane victime d’une discrimination fortement ancrée au Pakistan, à la fois en droit et dans la pratique.

Rana Tanweer avait déjà été menacé par courriel et par téléphone en 2013 mais la police n’était pas intervenue.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

LE COQ WALLON A DU PLOMB DANS L’AILE

Les milliers d’armes qui sont vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition