Écrire Un militant arrêté pour avoir dévoilé des secrets d’Etat

Huang Qi, fondateur du site Internet sichuanais 64 Tianwang (www.64tianwang.com), dont on était sans nouvelles depuis qu’il avait été emmené le 28 novembre, a été arrêté pour avoir dévoilé des secrets d’État. Il n’a toujours pas pu consulter d’avocat.

Le Bureau de la sécurité publique de Mianyang a informé par écrit la famille de Huang Qi le 16 décembre, soit plus de deux semaines après que celui-ci a été porté disparu, qu’il se trouvait au centre de détention de la ville et avait été arrêté pour avoir dévoilé des secrets d’État. Il n’a fourni aucune explication supplémentaire.

Pu Wenqing (83 ans), la mère de Huang Qi, est rentrée chez elle le 16 décembre alors qu’on était sans nouvelles d’elle depuis qu’elle avait été emmenée dans un hôpital du Sichuan, le 30 novembre. Les circonstances de sa visite à l’hôpital restent floues. Toutefois, selon les informations recueillies par Amnesty International, elle demeure sous étroite surveillance.

Huang Qi (53 ans) a été arrêté à son domicile de Chengdu (province du Sichuan) le 28 novembre par 15 agents de la sécurité publique de trois villes de la province : Mianyang, Neijiang et Chengdu.

Il a été placé en détention dans un contexte où les défenseurs des droits humains font l’objet d’une répression en Chine ; il est privé d’avocat et on craint toujours qu’il ne soit victime d’actes de torture ou d’autres mauvais traitements. En outre, ces inquiétudes sont avivées par le fait que Huang Qi souffre d’une néphrite aigüe (un trouble du rein) et a besoin de soins quotidiens.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Suspension des ventes d’armes wallonnes à l’Arabie saoudite

Ne nous rendons pas complices des violations des droits humains en Arabie Saoudite : cessons d’armer les bourreaux ! Signez notre pétition