Écrire Un militant condamné à deux ans de prison

Le défenseur des droits humains Zhen Jianghua a été déclaré coupable d’« incitation à la subversion du pouvoir de l’État » et condamné à deux ans d’emprisonnement le 28 décembre 2018. Zhen Jianghua, l’administrateur de la plateforme en ligne Campagne de défense des droits humains en Chine œuvrant depuis de plus de 10 ans en faveur des populations marginalisées en Chine, est persécuté uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression et d’association.

AUCUNE ACTION COMPLÉMENTAIRE N’EST REQUISE. UN GRAND MERCI À TOUTES LES PERSONNES QUI ONT ENVOYÉ DES APPELS.

Zhen Jianghua a été placé en détention pénale pour des accusations d’« incitation à la subversion du pouvoir de l’État » le 2 septembre 2017. Moins de quatre semaines plus tard, il a été placé en « résidence surveillée dans un lieu désigné ». Le 29 mars 2018, Zhen Jianghua a été officiellement arrêté et aurait été jugé par le tribunal populaire intermédiaire de la ville de Zhuhai le 10 août 2018. Le tribunal a déclaré Zheng Jianghua coupable d’« incitation à la subversion du pouvoir de l’État » et l’a condamné à deux ans d’emprisonnement le 28 décembre 2018.

D’après une source, le père de Zhen Jianghua était présent lors de l’audience de détermination de sa peine. Ni la famille de Zhen Jianghua ni son avocat commis d’office n’ont fourni de plus amples informations sur l’acte d’inculpation, le jugement ou les procédures judiciaires, et on ignore donc comment les éléments de preuve ont été présentés et exploités pendant le procès. Depuis son arrestation, et tout au long de sa détention, Zhen Jianghua s’est vu refuser le droit de consulter les avocats de son choix, et le procès s’est tenu à huis clos, ce qui laisse craindre qu’il ait été privé de son droit à un procès équitable.

Zhen Jianghua est administrateur de la plateforme en ligne Campagne de défense des droits humains en Chine, une organisation en ligne qui œuvre en faveur des défenseur·e·s des droits humains en danger et aide des personnes à rassembler des informations sur les violations des droits humains dont elles ont été victimes et à les rendre publiques. Il est également directeur de publication et fondateur du site Internet ATGFW.ORG, qui mène des actions de plaidoyer contre la censure sur Internet et fournit des informations sur les moyens d’accéder à des contenus censurés en contournant le « Grand Pare-feu de Chine », le système de surveillance en ligne et de censure du pays. Il a aussi mené un projet éducatif de prévention du VIH/sida à Zhuhai.

Bien qu’il travaille depuis de nombreuses années en vue de promouvoir l’égalité, de défendre les droits humains et de permettre aux personnes les plus vulnérables de s’exprimer en Chine, Zhen Jianghua était peu connu à l’étranger, en partie car il était volontairement resté discret dans le cadre de son militantisme. Les militants locaux qui ont fait campagne en faveur de la libération de Zhen Jianghua ont remercié Amnesty International pour sa contribution en vue d’attirer l’attention à l’échelle internationale sur le cas de Zhen Jianghua et d’exercer une pression internationale sur les autorités chinoises en faveur de sa libération.

Amnesty International continue de suivre la situation de Zhen Jianghua et réagira comme il convient en cas d’évolution. Aucune action complémentaire n’est requise de la part du réseau Actions urgentes. Un grand merci à toutes les personnes qui ont envoyé des appels.

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !