Écrire Un militant détenu cesse sa grêve de la faim

Yang Maodong (plus connu sous son nom de plume, Guo Feixiong), défenseur des droits humains détenu, a cessé sa grève de la faim le 18 août, après avoir été transféré dans une autre prison et obtenu la promesse d’être traité avec humanité. Cet homme est un prisonnier d’opinion et doit par conséquent être libéré immédiatement et sans condition.
Guo Feixiong a mis un terme à sa grève de la faim le 18 août, après avoir été transféré à la prison de Yingde (province du Guangdong, sud de la Chine). Son frère, Yang Maoquan, lui a rendu visite le 22 août. Guo Feixiong a informé Yang Maoquan qu’il avait décidé de s’alimenter de nouveau lorsque l’administration pénitentiaire lui avait annoncé qu’il serait transféré dans une autre prison, en l’assurant qu’il y serait traité avec humanité et dans le respect de sa dignité et que sa famille serait autorisée à lui envoyer des livres.
Guo Feixiong se trouve actuellement à l’infirmerie. Selon son frère, il était encore extrêmement frêle étant donné que sa grève de la faim avait duré plus de cent jours. Il lui a dit que son bilan médical avait révélé des saignements buccaux et gastro-intestinaux, ainsi que des problèmes à la colonne vertébrale. Il ne peut se mouvoir correctement et a parfois du mal à se mettre debout. De plus, il est désormais incapable d’effectuer un quelconque travail au sein de la prison. Récemment, la direction a interdit à sa sœur de lui rendre visite à l’infirmerie.
Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse