Écrire Un militant détenu cesse sa grêve de la faim

Yang Maodong (plus connu sous son nom de plume, Guo Feixiong), défenseur des droits humains détenu, a cessé sa grève de la faim le 18 août, après avoir été transféré dans une autre prison et obtenu la promesse d’être traité avec humanité. Cet homme est un prisonnier d’opinion et doit par conséquent être libéré immédiatement et sans condition.
Guo Feixiong a mis un terme à sa grève de la faim le 18 août, après avoir été transféré à la prison de Yingde (province du Guangdong, sud de la Chine). Son frère, Yang Maoquan, lui a rendu visite le 22 août. Guo Feixiong a informé Yang Maoquan qu’il avait décidé de s’alimenter de nouveau lorsque l’administration pénitentiaire lui avait annoncé qu’il serait transféré dans une autre prison, en l’assurant qu’il y serait traité avec humanité et dans le respect de sa dignité et que sa famille serait autorisée à lui envoyer des livres.
Guo Feixiong se trouve actuellement à l’infirmerie. Selon son frère, il était encore extrêmement frêle étant donné que sa grève de la faim avait duré plus de cent jours. Il lui a dit que son bilan médical avait révélé des saignements buccaux et gastro-intestinaux, ainsi que des problèmes à la colonne vertébrale. Il ne peut se mouvoir correctement et a parfois du mal à se mettre debout. De plus, il est désormais incapable d’effectuer un quelconque travail au sein de la prison. Récemment, la direction a interdit à sa sœur de lui rendre visite à l’infirmerie.
Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion.

Yang Maodong, plus connu sous son nom de plume en tant qu’auteur et défenseur des droits humains, Guo Feixiong, est en détention depuis le 8 août 2013. Il avait participé à une manifestation contre la censure des médias en janvier 2013, après que des hauts responsables du Parti communiste eurent déclenché une vague d’indignation en modifiant l’éditorial du journal Southern Weekly, qui demandait plus de droits civils et politiques ainsi que le respect de la Constitution chinoise. Le 27 novembre 2015, il a été déclaré coupable d’avoir « organisé un rassemblement dans le but de troubler l’ordre public » et « cherché à provoquer des conflits et troublé l’ordre public » et a été condamné à six ans d’emprisonnement.
Guo Feixiong est un auteur et défenseur des droits humains, et a par le passé œuvré comme conseiller juridique au cabinet d’avocats Shengzhi, à Pékin. Il a soutenu diverses causes en rapport avec les droits humains au cours de la décennie écoulée. En 2005, il a pris part à une grève de la faim en réaction à un appel lancé par Gao Zhisheng, éminent avocat spécialiste des droits humains. Celui-ci proposait la formation d’un « groupe de grévistes de la faim » dont l’objectif serait de protester contre la répression menée par le gouvernement à l’égard des militants des droits humains. Cette grève de la faim était également une manière de protester contre son placement antérieur en détention et les coups qu’il avait reçus pour avoir proposé une aide juridique aux habitants du village de Taishi, qui avaient demandé qu’un représentant des autorités municipales accusé de corruption en 2005 soit démis de ses fonctions.

Guo Feixiong avait déjà été arrêté en février 2006 et condamné à cinq ans d’emprisonnement en novembre 2007 pour des accusations d’« activités commerciales illégales » après qu’il eut publié un livre intitulé Le tremblement de terre politique de Shenyang. Il avait été soumis à plusieurs formes de torture au cours de sa détention ; il avait notamment été frappé tout en étant pendu par les bras et les jambes, et avait reçu des décharges administrées avec une matraque électrique sur le visage et les organes génitaux. Guo Feixiong affirme que les « aveux » auxquels il a procédé lui ont été arrachés sous la torture, ce qui l’a amené à faire une tentative de suicide. Il avait été libéré de prison en septembre 2011.

En septembre 2015, Guo Feixiong a remporté le prestigieux prix Front Line Defenders pour ses activités militantes en faveur des droits humains.

Depuis le 4 mai, plus d’un millier de militants installés en Chine et à l’étranger se sont engagés par écrit à mener à tour de rôle une grève de la faim de 24 heures afin de soutenir Guo Feixiong et de réclamer sa libération. Plus de 200 ont déjà participé.

Nom : Yang Maodong (alias Guo Feixiong)
Homme

Action terminée

Toutes les infos
Toutes les actions

Ahmed H. doit être autorisé à rentrer chez lui

Ahmed H., incarcéré à tort pour « complicité d’acte terroriste », n’a plus vu sa femme et ses filles depuis 4ans. Chypre doit l’autoriser à rentrer chez lui, auprès de sa famille. Il risque d’être renvoyé en Syrie.