Écrire Un militant détenu est privé de soins médicaux d’urgence

Le médecin de la prison de Tora a demandé que Mostafa Ibrahim Mohamed Ahmed soit envoyé à l’infirmerie pour une radiographie, après qu’il se fut plaint de douleurs à la poitrine, mais rien n’a été fait en ce sens. Cet homme et quatre autres militants incarcérés ont fait appel de leur condamnation, et connaîtront l’issue de leur recours le 27 janvier.

Le frère de Mostafa Ibrahim Mohamed Ahmed a déclaré à Amnesty International que le militant souffre selon le médecin de la prison de problèmes à l’artère coronaire et dans une valve cardiaque. Mostafa Ibrahim Mohamed Ahmed a dit à son frère, lorsque celui-ci lui a rendu visite en prison le 17 janvier, que le médecin avait recommandé qu’il soit conduit à l’infirmerie de la prison de Tora pour une radiographie, mais que cela n’avait pas été fait. En décembre, cet homme et quatre autres accusés ont été condamnés à deux ans d’emprisonnement pour avoir manifesté. Selon leurs avocats, il n’existe pas d’éléments concrets attestant qu’ils se trouvaient à cette manifestation.

Mostafa Ibrahim Mohamed Ahmed, Ahmed Said, Karim Khaled Fathy, Mohamed Abdel-Hamid et Gamila Seryel-Dain ont formé un recours, examiné le 13 janvier 2016 par la cour d’appel d’Abdeen au Caire. Une délégation de l’ambassade d’Allemagne et des représentants de l’Union européenne ont assisté au procès en qualité d’observateurs. Ahmed Said était médecin en Allemagne, et ne se trouvait en Égypte qu’à l’occasion de vacances, lorsqu’il a été arrêté.

Les quatre militants de sexe masculin ont été appréhendés le 19 novembre 2015. La famille d’Ahmed Said a déclaré qu’il avait été torturé à l’électricité le jour de son arrestation, lors de son interrogatoire par l’Agence de sécurité nationale. Les quatre hommes ont été arrêtés dans divers secteurs du Caire. La seule femme, Gamila Seryel Dain, a été arrêtée le 22 novembre alors qu’elle apportait de la nourriture à des détenus, a indiqué sa famille.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.