Écrire Un militant est détenu au secret depuis 17 jours

Ali Shaaban, un défenseur des droits humains saoudien, est détenu au secret depuis le 15 mai, ce qui laisse craindre qu’il risque d’être soumis à des actes de torture et d’autres mauvais traitements. Cet homme est peut-être un prisonnier d’opinion.

Le 15 mai, vers 23 h 30, Ali Ahmad Shaaban, comptable et blogueur saoudien de 34 ans, a été arrêté alors qu’il achetait du lait pour sa fille dans une pharmacie d’Al Qatif, dans la province de l’Est, en Arabie saoudite. Dina, sa fille de 20 mois, était avec lui au moment de son arrestation. Ali Shaaban a été conduit à un poste de police dans le nord d’Al Qatif. On pense qu’il a depuis été transféré à la prison générale de Dammam, également située dans la province de l’Est. La nuit de son arrestation, il a été autorisé à passer un appel téléphonique à son frère. Au cours de ce bref appel, il lui a demandé de venir chercher sa fille à la prison. Ali Shaaban est depuis détenu au secret, sans possibilité d’entrer en contact avec un avocat ou sa famille.

Ali Shaaban est un blogueur et un militant écologiste qui critique ouvertement l’extrémisme religieux. Il est également un fervent sympathisant du développement durable en Arabie saoudite. Il a exprimé sur son blog son opposition à des projets de remplissage de la mer et, en octobre 2013, il avait fait une grève de la faim de 16 jours afin de protester contre la destruction des forêts de mangroves à Al Qatif. Il est également connu pour son soutien aux droits des femmes et à d’autres défenseurs des droits humains détenus, comme Waleed Abu al Khair.

On ignore pourquoi Ali Shaaban a été arrêté. Cependant, des militants ont dit à Amnesty International qu’ils pensaient que son arrestation pourrait être liée à ses récentes publications sur Facebook en soutien aux habitants d’Al Awwamiya (province de l’Est), qui sont pris dans les affrontements entre les forces gouvernementales et des hommes armés refusant de quitter la zone. Si c’est le cas, Amnesty International le considère comme un prisonnier d’opinion et demande sa libération immédiate et sans condition.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

L’UE doit soutenir les défenseurs des droits humains

Enjoignez Federica Mogherini à demander la libération des défenseurs des droits humains en Turquie