Écrire Un militant libéré, deux autres en instance de jugement

Le militant tchadien Dingamnayal Nely Versinis a été libéré. Nadjo Kaina Palmer et Bertrand Sollo, deux autres militants détenus à la prison d’Amsinéné, sont en instance de jugement parce qu’ils ont appelé la population à participer à des manifestations pacifiques. Une décision les concernant devrait être rendue le 4 mai. Il s’agit de prisonniers d’opinion.
Trois militants tchadiens ont comparu devant un juge de la Haute Cour de justice, siégeant à N’Djamena, le 27 avril. Dingamnayal Nely Versinis a été relaxé et libéré au motif qu’il n’y avait pas suffisamment d’éléments à charge. Le procureur de la République avait requis à son encontre une peine de six mois d’emprisonnement pour faux et usage de faux. Nadjo Kaina Palmer et Bertrand Sollo se trouvent toujours à la prison d’Amsinéné et la décision les concernant doit être rendue le 4 mai. Ces deux hommes ont été inculpés de tentative de conspiration et d’appel à un rassemblement non autorisé prévu pour le 26 avril. Le procureur de la République a requis cinq ans d’emprisonnement à leur encontre.
Nadjo Kaina Palmer, porte-parole du mouvement citoyen Iyina (« Nous sommes fatigués » en arabe tchadien) et Bertrand Sollo, rapporteur national francophone d’Iyina, ont été arrêtés les 6 et 15 avril respectivement ; Dingamnayal Nely Versinis, président du Collectif tchadien contre la vie chère, a quant à lui été appréhendé le 12 avril. Ces trois hommes ont été arrêtés par des agents de l’Agence nationale de sécurité (ANS) et détenus au secret avant d’être emmenés au siège de la police judiciaire à N’Djamena le 24 avril. Ils ont été interrogés par la police judiciaire le jour même, en l’absence de leurs avocats.
Amnesty International considère Nadjo Kaina Palmer et Bertrand Sollo comme des prisonniers d’opinion, puisqu’ils sont détenus uniquement pour avoir exercé, pourtant de manière pacifique, leur droit à la liberté d’expression.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.