Écrire Un militant officiellement arrêté après six mois de détention au secret

Le défenseur des droits humains Zhen Jianghua a été officiellement arrêté le 29 mars 2018 pour des accusations d’« incitation à la subversion du pouvoir de l’État ». Zhen Jianghua n’est pas autorisé à s’entretenir avec ses avocats et risque d’être victime d’actes de torture et d’autres mauvais traitements.
D’après l’un de ses avocats, l’arrestation officielle de Zhen Jianghua a été approuvée le 29 mars 2018 par le parquet populaire de la ville de Zhuhai à la fin de sa détention au secret de six mois. Malgré les demandes répétées des avocats de Zhen Jianghua, les autorités refusent de les laisser rencontrer leur client et de leur révéler où il se trouve actuellement et comment il va. Le 2 avril, les proches de Zhen Jianghua ont informé un de ses avocats qu’ils avaient reçu une notification écrite de l’arrestation officielle de Zhen Jianghua. Ils n’ont cependant pas révélé le contenu de la notification. Les proches de Zhen Jianghua subissent des pressions de la police destinées à les empêcher de s’entretenir avec ses avocats et de parler de son affaire en public.
Le parquet n’a pas encore pris de décision quant à l’inculpation ou non de Zhen Jianghua pour le chef d’inculpation d’« incitation à la subversion du pouvoir de l’État ». Bien qu’aucune date n’ait été fixée pour la décision quant à l’inculpation de Zhen Jianghua, il encourt jusqu’à 15 ans d’emprisonnement s’il est déclaré coupable.
Zhen Jianghua est un défenseur des droits humains qui travaille depuis plus de 10 ans en faveur de populations marginalisées en Chine, et qui a été arrêté à plusieurs reprises en raison de ses activités de militant. Il avait dans un premier temps été placé en détention pénale le 2 septembre 2017 car il était soupçonné d’« incitation à la subversion du pouvoir de l’État », avant d’être placé moins de quatre semaines plus tard en « résidence surveillée dans un lieu désigné », un moyen permettant à la police de détenir des suspects hors du système de détention officiel pendant une période pouvant aller jusqu’à six mois, sans que ces personnes n’aient la possibilité de consulter un avocat de leur choix ni d’entrer en contact avec quiconque.
Depuis son arrestation, Zhen Jianghua n’a pas pu s’entretenir avec ses avocats, ce qui laisse craindre qu’il puisse être victime d’actes de torture et d’autres mauvais traitements.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Pour une Belgique plus humaine envers les demandeurs d’asile

La Belgique doit se montrer plus humaine : demandez des voies sûres et légales pour les personnes contraintes de fuir de chez elles. Signez notre pétition !