Écrire Un poète est détenu pour avoir récité un poème demandant une réforme gouvernementale

Abdirahman Ibrahim Adan, poète au Somaliland, est en détention depuis le 12 janvier. Il a été arrêté le lendemain du jour où il a récité un poème dans lequel il appelait le gouvernement du Somaliland à réformer son système pénitentiaire et son système pénal.

Le gouvernement du Somaliland tente de plus en plus de réprimer la dissidence depuis l’arrivée au pouvoir de l’administration publique actuelle. Le gouvernement continue de prendre pour cible des poètes, des journalistes, ainsi que toute personne perçue comme un opposant, ou toute personne au Somaliland qui pourrait être perçue comme publiquement ouverte à l’unification avec le reste de la Somalie.

J'agis

PASSEZ À L’ACTION : ENVOYEZ UN APPEL EN UTILISANT VOS PROPRES MOTS OU EN VOUS INSPIRANT DU MODÈLE DE LETTRE CI-DESSOUS

Monsieur le Procureur général,

Je vous écris au sujet du cas d’Abdirahman Ibrahim Adan (également connu sous le nom d’Abdirahman Abees). Abdirahman Ibrahim Adan est un poète et un ressortissant somalilandais-britannique.

Il a été arrêté à Hargeisa le 12 janvier en lien avec un poème qu’il a récité le 11 janvier à l’hôtel Mansoor, à Hargeisa. Dans ce poème, il soulignait les problèmes auxquels le Somaliland est confronté, comme la violence policière, les détentions arbitraires et le traitement dégradant des prisonniers. Ce poème appelait également le gouvernement à réformer son système pénitentiaire et son système pénal.

Son arrestation est arbitraire car elle a eu lieu sans mandat, ce qui est une violation de l’article 25(2) de la Constitution du Somaliland, selon lequel la police doit obtenir un mandat de la part d’un juge avant d’arrêter une personne et de la placer en détention. Abdirahman Ibrahim Adan est toujours détenu dans la prison centrale d’Hargeisa. Il doit encore comparaître devant un tribunal ou être officiellement inculpé.

J’appelle le gouvernement du Somaliland à libérer immédiatement et sans condition Abdirahman Ibrahim Adan de détention arbitraire, car il est détenu uniquement pour avoir exercé son droit à la liberté d’expression. Je demande également au gouvernement de respecter, protéger, promouvoir et réaliser pleinement le droit à la liberté d’expression de chacun au Somaliland.

Veuillez agréer, Monsieur le Procureur général, l’expression de ma haute considération,

LANGUE(S) À PRIVILÉGIER POUR ENVOYER VOS APPELS AUX DESTINATAIRES : Somali, anglais
Vous pouvez également écrire dans votre propre langue.


Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Mexique-USA : des familles ont besoin de compassion et non de violence

Détenir et traumatiser inutilement des personnes qui sont venues demander une protection devant des persécutions ou un danger de mort est cruel. Demandez à Donald Trump de respecter les lois internationales en matière de demande d’asile : signez la pétition !