Écrire Un prisonnier d’opinion condamné à 10 ans de prison

Le militant et prisonnier d’opinion Giyas Ibrahimov a été condamné à 10 ans de prison le 25 octobre. Le procès du deuxième militant inculpé dans cette affaire, le prisonnier d’opinion Bayram Mammadov, se poursuit. Il encourt jusqu’à 12 ans d’emprisonnement.

Le tribunal chargé des crimes graves à Bakou, capitale de l’Azerbaïdjan, a condamné le jeune militant azerbaïdjanais Giyas Ibrahimov à 10 ans d’emprisonnement le 25 octobre. Giyas Ibrahimov a été déclaré coupable au titre de l’article 234 du Code pénal (possession de stupéfiants à des fins de revente, aggravée par le fait qu’il a agi dans le cadre d’un groupe). Le parquet avait requis neuf ans de prison contre Giyas Ibrahimov. Contrairement à la pratique en vigueur en Azerbaïdjan, le tribunal a prononcé une sentence plus lourde.

Les audiences pour l’affaire concernant le militant qui accompagnait Giyas Ibrahimov, le prisonnier d’opinion Bayram Mammadov, jugé pour la même infraction, se poursuivent. La peine maximale pour ce crime est 12 ans de prison.

Giyas Ibrahimov et Bayram Mammadov ont été interpellés le 10 mai, les autorités azerbaïdjanaises ayant affirmé que la police avait découvert environ huit grammes d’héroïne en leur possession. La veille, ils avaient peint un graffiti politique sur la statue d’Heydar Aliyev, ancien président défunt de l’Azerbaïdjan.

Giyas Ibrahimov et Bayram Mammadov sont des prisonniers d’opinion. Les charges relatives aux stupéfiants retenues contre eux ont été fabriquées dans le seul but de les sanctionner pour leur contestation politique. Ils se sont plaints d’avoir subi des actes de torture et des mauvais traitements en détention, notamment d’avoir été roués de coups et menacés de viol, dans le but de les contraindre de s’excuser publiquement pour le graffiti, mais les autorités ne tiennent pas compte de ces allégations – ni de leurs blessures constatées notamment par leur avocat.

Bayram Mammadov et Giyas Ibrahimov sont membres de NIDA, un mouvement de jeunes en faveur de la démocratie. Bayram Mammadov est membre de NIDA depuis février 2016. Giyas Ibrahimov a rejoint le mouvement après son arrestation en mai 2016.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.