Écrire Un Qatarien détenu au secret

Nawaf al Rasheed, ressortissant qatarien, a été arrêté arbitrairement au Koweït et est détenu au secret en Arabie saoudite depuis le 12 mai.

Nawaf al Rasheed, ressortissant qatarien, a été arrêté arbitrairement au Koweït le 12 mai ; il est détenu au secret en Arabie saoudite depuis lors. Nawaf al Rasheed s’est rendu au Koweït depuis le Qatar le 9 mai 2018 pour assister à un événement organisé en son honneur. Selon deux amis qui ont voyagé avec lui, à la fin de son séjour, qui a duré trois jours, les autorités koweïtiennes l’ont arrêté au poste de contrôle des passeports à l’aéroport international de Koweït et l’ont envoyé en Arabie saoudite. Le ministère de l’Intérieur du Koweït a confirmé cette information dans une déclaration datée du 15 mai. On ignore où Nawaf al Rasheed est détenu. Sa famille a informé Amnesty International qu’il n’avait pas été autorisé à consulter un avocat de son choix, ni à communiquer avec sa famille à Doha ou à faire appel aux services consulaires du Qatar. Les raisons de son arrestation restent inconnues et les autorités n’ont fait état d’aucune inculpation en bonne et due forme.
Nawaf al Rasheed est un étudiant âgé de 28 ans et le fils du poète saoudien Talal al Rasheed, aujourd’hui décédé. Amnesty International est en mesure de confirmer que Nawaf al Rasheed et deux de ses amis se sont rendus au Koweït pour assister à un événement organisé par un poète koweïtien célèbre. Nawaf al Rasheed a été titulaire de la nationalité saoudienne, mais à l’heure actuelle, il ne détient que la nationalité qatarienne.

Les autorités saoudiennes n’ont fait aucun commentaire public au sujet de l’arrestation de Nawaf al Rasheed. Le ministère de l’Intérieur du Koweït a confirmé son transfert en Arabie saoudite dans une déclaration publiée sur Internet, invoquant des accords de sécurité bilatéraux entre les deux pays. Dans cette déclaration, les autorités koweïtiennes ont indiqué que Nawaf al Rasheed était un ressortissant saoudien. À ce jour, elles n’ont donné aucun motif pour justifier son placement en détention.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Nicaragua : signez pour libérer une jeune étudiante belge

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !