Écrire Une avocate accusée injustement risque la prison

Sirikan Charoensiri, avocate spécialiste des droits humains également connue sous le nom de June, et 14 militants étudiants pacifiques qu’elle a représentés en juin 2015 risquent de faire l’objet d’un procès inique devant un tribunal militaire. Si elle est déclarée coupable, elle encourt une peine pouvant aller jusqu’à 15 ans d’emprisonnement.

Sirikan Charoensiri, une spécialiste du droit et de la documentation travaillant pour l’ONG Thai Lawyers for Human Rights (TLHR, avocats thaïs pour les droits humains), risque d’être poursuivie pour avoir offert une assistance juridique à des militants du Nouveau mouvement pour la démocratie il y a plus d’un an. Le 22 octobre, les autorités ont accusé Sirikan Charoensiri de sédition au titre de l’article 116 du Code pénal, ainsi que de « rassemblement politique illégal » constituant une violation de l’article 12 du décret n° 3/2015 du Conseil national pour la paix et l’ordre (CNPO), décret qui érige en infraction tout rassemblement politique de cinq personnes ou plus.

Aucune date n’a encore été fixée pour le procès, mais elle a jusqu’au 22 novembre pour fournir des déclarations, une liste de témoins et des éléments de preuve à la police. Si elle est poursuivie, elle sera jugée par un tribunal militaire.

Sirikan Charoensiri est déjà inculpée depuis mai 2016 de « désobéissance à des directives officielles » au titre de l’article 368 du Code pénal et de « dissimulation de preuves » au titre de l’article 142 du Code pénal. Ces accusations sont liées à son refus de se plier aux demandes de policiers qui souhaitaient fouiller sa voiture sans présenter de mandat après l’arrestation de ses clients en raison de leur rassemblement pacifique en faveur de la démocratie à Bangkok le 25 juin 2015. Elle a également été accusée d’avoir fait de fausses déclarations à la police parce qu’elle a porté plainte pour faute contre les agents de police qui avaient par la suite saisi son véhicule.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.