Écrire Une blogueuse défendant les droits humains arrêtée

La défenseure des droits humains Nguyễn Ngọc Nh˝ Quỳnhn, connue en tant que blogueuse sous le nom de Mẹ Nấm (Mère Champignon), a été arrêtée le 10 octobre et inculpée au titre de l’article 88 du Code pénal du Viêt-Nam pour avoir « mené une propagande » contre l’État. Elle risque d’être victime de torture et d’autres formes de mauvais traitements. On ignore où elle est actuellement détenue.

Nguyễn Ngọc Nh˝ Quỳnh a été arrêtée le 10 octobre à 10 heures du matin dans la ville de Nha Trang (province de Khánh Hòa), sur la côte centrale du Sud du Viêt-Nam. Elle était avec la mère d’un militant qui essayait de rendre visite à son fils dans une prison locale lorsqu’elle a été arrêtée et emmenée par la police de sécurité. Les agents de police l’ont ramenée chez elle vers 11 h 30, ont perquisitionné son domicile et ont confisqué son ordinateur, des appareils électroniques et des pancartes de manifestation.

Nguyễn Ngọc Nh˝ Quỳnh a été inculpée au titre de l’article 88 du Code pénal du Viêt-Nam pour avoir « mené une propagande » contre l’État. Si elle est jugée et déclarée coupable, elle encourt une peine de trois à 20 ans de prison. On ignore où elle est actuellement détenue. Au Viêt-Nam, les personnes arrêtées pour des infractions présumées liées à la sécurité nationale peuvent être détenues au secret pour une durée pouvant aller jusqu’à deux ans avant d’être déférées devant un tribunal.

Les médias officiels ont indiqué que Nguyễn Ngọc Nh˝ Quỳnh était poursuivie pour avoir utilisé Facebook pour écrire, publier et partager des articles et des vidéos critiquant le Parti communiste vietnamien (PCV) au pouvoir ainsi que l’État depuis 2012. Le rapport citait un document qu’elle avait partagé sur Facebook et qui évoquait 31 personnes décédées après avoir été interrogées par la police pour avoir « porté préjudice à la sécurité nationale, à la sûreté sociale et à l’ordre public ».

Nguyễn Ngọc Nh˝ Quỳnh est la cofondatrice du Réseau des blogueurs vietnamiens, un réseau indépendant fondé en décembre 2013. Mère célibataire de deux enfants, elle a été harcelée, arrêtée et interrogée à plusieurs reprises en raison de ses activités pacifiques et a été empêchée de se rendre à l’étranger. Elle fait campagne en faveur des droits humains et contre l’injustice depuis plus de 10 ans et est une blogueuse connue et populaire.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.