Écrire Une date a été fixée pour l’examen du recours formé par un artiste de cirque palestinien en détention

Un tribunal militaire israélien va examiner le 21 mars le recours formé contre la détention sans inculpation de l’artiste de cirque palestinien Mohammad Faisal Abu Sakha. La mère de cet homme a été autorisée à lui rendre visite dans son lieu de détention en Israël pour la première fois depuis plus de deux mois.

Le 21 mars, un tribunal militaire examinera le recours formé par Mohammad Faisal Abu Sakha contre la décision de le placer pendant six mois en détention administrative. La détention administrative permet aux autorités israéliennes de détenir des personnes sans inculpation ni procès tout en les privant du droit de se défendre et de contester efficacement la légalité de leur détention car les autorités cachent la majorité des éléments à charge à ces personnes et à leurs avocats.

La mère de Mohammad Faisal Abu Sakha – qui n’a pas pu le voir pendant plus de deux mois – lui a rendu visite le 29 février dans la prison de Megiddo en Israël, après que les autorités militaires israéliennes lui eurent accordé une autorisation de voyager. Sa détention en Israël viole ses droits au titre de la Quatrième Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre, qui dispose que les détenus issus de la population d’un territoire occupé doivent être détenus sur ce territoire. Les Palestiniens résidant en Cisjordanie occupée ont beaucoup de mal à obtenir l’autorisation de rendre visite à des proches détenus en Israël. Après sa visite, la mère de Mohammad Faisal Abu Sakha a posté sur Facebook un message (http://tinyurl.com/gvm6o46) où elle parle du traitement humiliant auquel sont soumis les parents qui rendent visite à leur enfant en détention, parfois de la part de soldats qui n’ont guère plus de 20 ans et qui hurlent contre eux et les insultent. Elle dit qu’ils supportent cela « en raison de la visite de 40 minutes qui passe à toute vitesse ». Mohammad Faisal Abu Sakha lui a demandé de remercier tous ceux qui ont travaillé sur son cas depuis son placement en détention mais il a ajouté que les enfants (dont certains ne sont âgés que de 12 ou 13 ans) et les personnes handicapées détenus dans des prisons israéliennes « méritent des campagnes de solidarité ». Malgré sa détention, il continue de divertir ses codétenus avec des numéros de cirque pour que « les jours passent [...] vite ».

Mohammad Faisal Abu Sakha a été arrêté le 14 décembre 2015 au poste de contrôle de Zaatara, situé en Cisjordanie occupée. Il est accusé d’appartenance au Front populaire pour la libération de la Palestine (FPLP), un mouvement politique qui possède une branche armée. Son absence laisse un grand vide à l’École de cirque de Palestine à Beir Zeit, où il exécute des numéros et dispense un enseignement spécialisé aux enfants ayant des difficultés d’apprentissage.

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.